FrançaisEnglishItalianoEspañolPortuguêsDeutsch简体中文

NOS OUVERTURES

Avertissement

   Tous les Canyons décrits dans cette rubrique s’adressent à des équipes maîtrisant parfaitement les techniques de corde… et le vide.

Certaines de ces descentes présentent un caractère canyon peu marqué et s’apparentent plus à du « Barring » (littéralement : « Descente de Barres Rocheuses »). Les Accès sont décrits en détail dans les « Topos », les « Galeries Photos » et les « Mov Accès ». Nous vous invitons à les consulter attentivement.

À l’origine, nous avons ouvert ces canyons pour notre seul usage personnel. Devant leur nombre et leur intérêt, nous avons décidé de les partager. Vous les parcourrez sous votre seule responsabilité et il vous appartiendra de vérifier-et éventuellement de remplacer- chaque amarrage avant de vous y engager. Notre responsabilité ne saurait être engagée en cas d’accident.

Notre site s’enrichit régulièrement de nouvelles descentes.
Bon apéro…

Attention aux chutes de pierres ! Ce risque est particulièrement présent dans les canyons secs.

Nos Ouvertures – Canyons Secs

  1. 1
    La 100m de l'Arpasse

    C’est un pur « Barring » (littéralement, « Descente de Barres Rocheuses »)

    Il s’agit d’une alternative à la descente de l’enchaînement C58-C49  dans le Canyon de l’Arpasse.
    A la place, il faudra négocier un magnifique pendulaire de 108m, assez impressionnant, avec une vue imprenable sur la vallée de la Vésubie (Photos 21, 22 et 23).
    On s’écartera du parcours classique du canyon au niveau du départ de la C58 et on le retrouvera au niveau du bas de la C49.
    Un train de mains courantes fixes permet d’accéder en quelques minutes et sans aucune difficulté au départ du barring.

    N’oubliez pas les gants… ça chauffe bien sur corde sèche ! Evidemment, l’idéal demeure de la mouiller avant, d’autant plus que la marche d’approche franchit le canal de la Vésubie…

    Voir le Topo

  2. 2
    Petit Barring fin de Gilette

    C’est un pur « Barring » (littéralement, « Descente de Barres Rocheuses »)

    Il s’agit d’une alternative à l’enchaînement C55-C22 des 2 cascades terminales des Ravins de Gilette, de St Sauveur, de Bau et des Travers. C’est une descente courte, aérienne et ensoleillée qui arrive au pied de la C22 de la fin classique du Ravin de Gilette. Peu avant la C55, on emprunte une sente en RD qui mène en quelques minutes au départ d’un enchaînement de 4 rappels dont le dernier offre 2 possibilités : soit le « Petit Barring » de 49m, soit le « Grand Barring » de 62m. Ces 2 Barrings peuvent également être parcourus indépendamment des 4 canyons précités, en montant à pied depuis la D28 (40mn). Idéal pour une demi-journée de lendemain de fête…

    Voir le Topo

  3. 3
    Barring Amont de Ciaudans

    C’est un pur « Barring » (littéralement, « Descente de Barres Rocheuses ».

    Il s’agit d’une alternative au départ classique du Canyon de Ciaudans qui remplace la délicate désescalade du départ (dans un pierrier) par un magnifique Barring de 50m avec vue imprenable sur l’embouchure des Gorges du Cians. Le départ du Barring est en plein soleil à toute heure de la journée et constituera une expérience inoubliable pour les moins expérimentés car, quand on s’assoit dans son baudrier, on a la sensation d’être suspendu directement au-dessus du Cians. Mais, comme d’habitude, dès qu’on est parti on s’aperçoit que la descente s’avère très facile. Une courte marche en RD au pied de la falaise rattrape le canyon de Ciaudans au niveau du premier petit rappel sur arbre (C10).

    Voir le Topo

  4. 4
    Grand Barring fin de Gilette

    C’est un pur « Barring » (littéralement, « Descente de Barres Rocheuses »)

    Il s’agit d’une alternative à l’enchaînement C55-C22 des 2 cascades terminales des Ravins de Gilette, de St Sauveur, de Bau et des Travers. C’est une descente courte, aérienne et ensoleillée qui arrive au pied de la C22 classique du Ravin de Gilette. Peu avant la C55, on emprunte une sente en RD qui mène en quelques minutes au départ d’un enchaînement de 4 rappels dont le dernier offre 2 possibilités : soit le « Petit Barring » de 49m, soit le « Grand Barring » de 62m. Ces 2 Barrings peuvent être également parcourus indépendamment des 4 canyons précités, en montant à pied depuis la D28 (40mn). Idéal pour une demi-journée de lendemain de fête…

    Voir le Topo

  5. 5
    Ravin des Travers

    Belle descente ensoleillée dans un vallon relativement ouvert où les petits rappels s’enchainent dans une agréable ambiance bucolique. Le canyon ne présente pratiquement pas de zones de marche et son point d’orgue est sans conteste la très belle C62 terminale avec un petit rappel de 10m en déclive qui mène au relais de la C52 dont les premiers 42m s’effectueront en pendulaire. On se retrouve alors dans le canyon de Saint Sauveur qu’on suivra pendant une vingtaine de minutes jusqu’à sa connexion avec le canyon de Gilette. Là, cerise sur le gâteau, on a le choix entre 2 options : -Soit terminer le canyon par le classique enchainement C55-C22 de la fin du Canyon de Gilette -Soit prendre une sente en RD (7-8mn) pour descendre l’un des 2 « Barrings Fin de Gilette » de, respectivement, 49m et 62m (voir les topos correspondants). Prévoir 1H supplémentaire pour cette option.

    Voir le Topo

  6. 6
    Ravin du Ciolet

    Cette descente atypique est difficile à noter car elle allie le chaud et le froid. Nous lui avons donné 2 ½ étoiles pour la différencier des canyons 3 étoiles mais nous pensons néanmoins qu’elle n’est pas loin de mériter sa 3ème étoile. Elle se compose d’un magnifique départ au point de vue impressionnant qui surplombe majestueusement la connexion entre le Var et le Cians, avec une splendide C44 en fil d’araignée, et d’un superbe final avec l’enchaînement d’une belle C20 en semi-pendulaire et d’un magnifique pendulaire de 55m. Entre les deux, c’est un ravin peu encaissé (sauf sur sa dernière partie) qui est en fait un couloir d’éboulis entrecoupé, il est vrai de quelques rappels plutôt sympathiques et assez esthétiques. Quoi qu’il en soit, il devrait mériter sa troisième étoile par le seul fait qu’il contienne 2 grands pendulaires. C’est assez rare pour être souligné et, en ce qui nous concerne, le couloir d’éboulis ne nous a pas trop dérangés car il demeure assez esthétique. Mais, bien entendu, ce ne sera pas forcément l’avis de tout le monde. A chacun de se faire son opinion.

    Voir le Topo

  7. 7
    Ravin de la Soif

    Très joli canyon soutenu et varié et présentant de beaux rappels qui se négocient sans difficultés particulières. Après une portion alternant passages en sous-bois et petits rappels ouverts, on arrive à un bel enchainement de rappels ininterrompus qui débute par une superbe C75. Celle-ci est fractionnée en une C7, une C33 en pendulaire et une C35. On termine cet enchainement par une magnifique C47 en pendulaire. La sortie se fait par une (courte) désescalade un peu rébarbative dans un couloir d’éboulis.

    Voir le Topo

  8. 8
    Ravin des Éboulis

    Ce serait un beau canyon s’il ne démarrait pas et ne finissait pas par un couloir d’éboulis dont la descente nuit beaucoup à l’intérêt du parcours. Ceci dit, ce n’est pas si long que ça et le reste du Canyon est plutôt sympathique avec la très belle C62, droite comme une façade d’immeuble et son arrivée dans le bel encaissement bien étroit. Très beau final également à la sortie de l’encaissement avec un bel enchaînement de rappels et un magnifique pendulaire de 39m. Quelques rappels supplémentaires permettent de descendre le pierrier final et de rallier rapidement le parking aval.

    Voir le Topo

  9. 9
    Ravin de la Clue

    Superbe descente qui démarre par une belle désescalade en sous-bois. On rentre ensuite directement dans le vif du sujet en arrivant sur un impressionnant cassé de 260m où les rappels s’enchaînent sans discontinuer. Le premier grand rappel (74m) est droit comme une façade d’immeuble avec une vue imprenable sur la Vallée du Cians… 450m plus bas. La descente du cassé s’achève en beauté avec un superbe fil d’araignée de 50m. L’ensemble de la descente est moins impressionnant qu’il n’y paraît au premier abord, quand on découvre le cassé, et les rappels ne posent aucun problème particulier, hormis un départ un peu délicat sur la C31 que nous avons équipée d’un étrier en guise de pédale (Photos 34 à 36). La suite de la descente peut se désescalader, sauf à certaines périodes de l’hiver qui verront la roche se recouvrir de glace. C’est pourquoi nous avons dû équiper cette partie également.

    Voir le Topo

  10. 10
    Ravin de la Pinède

    Très belle descente relativement courte et ensoleillée qui débute par une jolie désescalade dans une magnifique pinède. Le caractère canyon est peu marqué et cette descente s’apparente d’avantage à un Barring (littéralement : « Descente de Barres Rocheuses »). Le point d’orgue du parcours est la C111, bien verticale, avec un beau relais en pleine paroi qui surplombe un impressionnant pendulaire de 71 mètres. Le relais permet d’accueillir confortablement 2 équipiers sur une petite marche. Le départ du relais ne pose pas de problème particulier hormis la sensation de vide à gérer et la pose obligatoire d’un protège corde. La roche est très creusée et on pendule vraiment loin de la paroi… façon tunnel. Magique ! Le reste du parcours est une succession de désescalades et de petits rappels, courts mais esthétiques. 5Om après le parking aval, sur la gauche, on peut voir le canyon depuis la route avec la belle C111 qui trône en toile de fond (Photos 02 et 03).

    Voir le Topo

  11. 11
    Ravin de la Source

    C’est un très beau canyon soutenu et varié qui démarre, comme bien souvent, par un couloir d’éboulis somme toute pas trop déplaisant à descendre. Et la suite en vaut la peine avec un superbe encaissement où les rappels s’enchaînent sans discontinuer et un final somptueux ouvert sur le Cians avec une magnifique C83 dont 50m se négocieront en pendulaire. A noter que la partie terminale du canyon est commune au Ravin de la Source et au Ravin des Pyramides qui vient se connecter en RD au pied de la C83. L’ensemble en fait une belle course assez complète. L’accès du canyon n’est pas évident à trouver, de prime abord, mais il est explicité en abondants détails dans « le Mov-Accès » ainsi que dans « La Galerie Photos ». Nous vous invitons à les consulter attentivement. Il est également pourvu d’un marquage très complet.

    Voir le Topo

  12. 12
    Ravin des Pyramides

    Superbe descente en Barring ( littéralement: « Descente de Barres Rocheuses »). Aucun caractère Canyon marqué. On commence par descendre un petit pierrier, puis on enchaîne de courtes zones de marches avec des petits rappels ouverts très esthétiques. On arrive ensuite au grand cassé de 185m avec vus imprenable sur le Cians. A partir de
    là on enchaînera les rappels sur paroi sans discontinuer jusqu’à la superbe C80 en pendulaire qui ne vous laissera pas indifférent. La descente est bien moins impressionnante qu’elle n’y paraît au premier abord du fait des nombreux paliers qui la jalonnent. Tous les relais sont confortables et peuvent accueillir un minimum de 2 personnes. Au pied du grand cassé on emprunte la partie commune avec le Ravin de la Source qui mène à la route en quelques rappels sans difficulté.

    Voir le Topo

  13. 13
    Ravin des Chasseurs

    Le caractère canyon est peu marqué mais c’est quand même un vallon légèrement creusé et un peu encaissé dans sa dernière partie. Très beau parcours sauvage où les rappels s’enchaînent pratiquement sans discontinuer. Pendant toute la descente, on domine le Cians avec une grande impression de hauteur mais il n’y a pas de grands rappels et aucun ne pose problème. Quelques pendulaires sympas dont un accessible au bout d’une main courante fixe (facile et ludique).
    Ouvert à tous. Une superbe course soutenue et variée.
    Bien lire le topo car il y a un petit « changement de vallon » à effectuer en RG après l’enchaînement C26-C42-C14

    Voir le Topo

  14. 14
    La Dent Creuse

    Un must absolu.
    Il s’agit d’une alternative à la partie terminale du grand cassé (185m) du Ravin des Pyramides. L’enchaînement C21-C18-C80 de la fin du cassé du Ravin des Pyramides est ici remplacé par une C125 avec un relais à moins 10m et un impressionnant pendulaire de 115m.
    Grosses sensations. Frissons garantis.
    Vers le milieu du cassé, en bas de la C25, on emprunte une main courante fixe en RD qui, après 2 petits rappels équipés de déviations, mène au départ de l’impressionnant pendulaire. C’est un relais confortable qui peut accueillir 2-3 équipiers.
    Attention, le protège corde est obligatoire à -3m.
    Pendant la descente on est vraiment loin de la paroi et on vit les vraies sensations des grands fils d’araignée.
    Si vous n’avez pas aimé descendre le Tunnel, ne venez pas ici. Vous serez malheureux.

    Voir le Topo

  15. 15
    Ravin de Paillers

    C’est un vrai canyon relativement encaissé du début à la fin.
    La première partie consiste en des petits rappels souvent en déclive entrecoupés de désescalades dans un couloir d’éboulis. Ce n’est pas un pierrier aux pierres roulantes et la progression n’y est pas vraiment désagréable mais, il faut bien le dire, elle demeure néanmoins peu passionnante.
    La deuxième partie est bien plus agréable et on y trouve de beaux rappels qui s’enchaînent sans difficulté particulière jusqu’au Cians. L’ensemble en fait une descente facile et bucolique et présentant, tout au long du parcours, quelques magnifiques vues sur la vallée du Cians. Ce n’est certes pas notre plus belle ouverture mais elle mérite d’être parcourue au moins une fois et elle peut constituer une excellent initiation aux parcours sauvages.

    Voir le Topo

  16. 16
    Les Angles

    C’est un pur « Barring » (littéralement : « Descente de Barres Rocheuses »)

    Un must absolu.
    Il s’agit de descendre l’angle RD de la grande entaille rectangulaire qui, à cet endroit, découpe la falaise sur toute sa hauteur. C’est donc un spectaculaire cassé de 164m qu’on descendra en C6-C95-C18 et C45.
    Le départ est rendu très impressionnant par le fait qu’en bas du cassé il reste encore 140m à descendre pour rejoindre la route. On surplombe donc directement la route et le Cians de 300m (la Tour Eiffel). De plus, la C95 est un grand pendulaire qui nous emmène bien loin de la paroi… façon Tunnel.
    Le premier relais (en haut de la C95) peut accueillir 2 équipiers. Les 2 relais suivants permettent de « stocker » plusieurs personnes. Il faut impérativement poser un protège corde au départ de la C95.
    Cette paroi étant exposée au sud, on y bénéficie d’un généreux soleil tout au long de la descente. C’est une course assez longue et complète car il y a d’autres rappels à effectuer avant de parvenir au sommet du cassé, et d’autres encore une fois arrivé à son pied.
    Réservé aux personnes bien aguerries.

    Attention: Il y a un risque de coincer les cordes sur la C95. Bien lire les explications dans le topo.

    Voir le Topo

  17. 17
    L'Etrier du Diable

    C’est un pur « Barring » (littéralement : « Descente de Barres Rocheuses).

    Un must absolu.
    C’est une course assez longue (5H) et très complète qui comporte, en son milieu, un impressionnant pendulaire de 158m. Une descente magique à approcher avec confiance et sérénité.
    Vous ne vous serez jamais senti aussi seul que quand vous aurez (bêtement) quitté l’amarrage et que vous vous retrouverez suspendu entre ciel et terre sur cette minuscule corde qui, plus que jamais, vous fera penser au fil ténu de l’araignée. La sensation de hauteur se trouve démultipliée par le fait que la route et le Cians se déroulent juste sous vos pieds… 300m plus bas (La Tour Eiffel).
    La progression sur la « Via Etriata » est déjà un grand moment en soi et c’est un réel sentiment de bonheur qui vous envahira lorsque la pointe de votre pied reprendra enfin contact avec la terre et la vie.
    Mais, avant d’entamer la descente, il vous aura fallu descendre jusqu’au relais de départ de la C95 des Angles, puis progresser le long de la paroi sur la « Via Etriata » qui n’est autre qu’une Via Ferrata équipée de pédales fixes (en l’occurrence des étriers de cheval) permettant de se délonger au passage de chaque amarrage. Depuis l’amarrage de départ, il vous faudra ensuite passer 2 déviations puis prendre soin de placer la corde sur un protège corde fixe (un tapis de voiture…).
    Et après seulement vous pourrez vous dire qu’il est trop tard pour faire demi-tour.
    Descente assez technique qui requiert une bonne expérience.
    A ne pas mettre entre toutes les paires de gants.

    Voir le Topo

  18. 18
    Le Vallon des 5 Marches

    Un magnifique canyon sauvage accessible à tous.
    C’est un véritable parcours aventure qui démarre par un superbe escalier de géant (au soleil et très ouvert) avec vue imprenable sur les Gorges du Cians. Ce n’est qu’en bas de cet escalier de géant qu’on rentrera dans l’encaissement du canyon qu’on ne quittera plus jusqu’à la fin. En fait, on descend l’escalier de géant sur l’épaule qui borde la RD du vallon qui, au départ, ne présente aucun intérêt canyonistique.
    Du début à la fin, les rappels s’enchaînent sans discontinuer et c’est un total de 19 rappels qu’il faudra négocier avec seulement 4 courtes zones de désescalade et aucune zone de marche. A noter le magnifique pendulaire de 31m dans la deuxième moitié du parcours et le superbe enchaînement C45-C40-C30 des cascades terminales.
    Aucune difficulté particulière hormis le départ du pendulaire un tout petit peu délicat pour des équipiers peu expérimentés. Son relais peut accueillir 2 personnes et, avec l’aide du leader, ce départ ne posera plus aucun problème.
    A faire absolument pour retrouver le côté aventure des premiers canyons d’antan.

    Voir le Topo

  19. 19
    La Face de Ciolet

    C’est un authentique parcours aventure qui comblera les amateurs de Canyons sauvages.
    Rien que le départ donne le ton de la descente. On démarre par un superbe pendulaire de 35m avec vue imprenable sur les Gorges du Cians. On se trouve alors au sommet d’une falaise et non pas au fond d’un vallon comme d’habitude. Ce n’est que plus bas qu’on pénètrera dans le vallon. A ce sujet, nous vous recommandons de bien lire le topo et de visionner la « Galerie Photos » et le « MOV Présentation » qui expliquent très clairement comment trouver le vallon une fois en bas de la falaise de départ. C’est très simple quand on les a regardés, mais sinon, c’est presque impossible car plusieurs possibilités s’offrent alors à vous. C’est pourquoi c’est un véritable canyon aventure.
    Une fois dans le vallon, on enchaînera les rappels sans discontinuer jusqu’au Cians. Aucun ne pose problème et ce parcours est accessible à tous.
    Magnifique descente qui ravira les amateurs du genre.

    Attention: Au départ de la C35, les cordes se coincent dans une crevasse mal placée. Bien lire les explications dans le topo.

    Voir le Topo

  20. 20
    Le Tunnel par la Tête de Courmes

    C’est un pur Barring de 68m en pendulaire qui domine la vallée du Loup, sur la RG du « Vallon du Tunnel », Vallon bien connu des amateurs de Canyons secs. Le grand pendulaire du « Vallon du Tunnel » (90m) est un must absolu mais, malheureusement, un peu court pour meubler une journée entière.
    La descente de la « Tête de Courmes » permet de combler cette lagune. En effet, après une très belle marche d’approche de 45mn en sous-bois, vous vous trouverez au sommet de la « Tête de Courmes » qui domine les gorges du loup de 400m et vous offre un panorama à couper le souffle puisqu’on peut voir distinctement les massifs de Gréolières d’un côté et la Baie de Cannes de l’autre.
    Frissons garantis en descendant le pendulaire de 68m qui vous emmène bien loin de la paroi, au dessus du loup.
    Une fois en bas, une courte marche en sous-bois de 15mn, très esthétique, vous mène au départ du « Vallon du Tunnel », ce qui vous permet d’enchaîner très facilement les 2 descentes et d’en faire un parcours très complet. De plus, il sera idéal pour les moins expérimentés de commencer par un pendulaire de… seulement 68m avant d’attaquer celui du Tunnel.
    N’oubliez pas l’apéro car il n’y a guère de plus bel endroit pour ça qu’au sommet de «La Tête de Courmes ».

    Voir le Topo

  21. 21
    La Grotte

    -Coming soon-