FrançaisEnglishItalianoEspañolPortuguêsDeutsch简体中文

La Face de Ciolet

Fiche Technique


Cette descente est cotée V-Vert

Commune : Touët sur Var
Vallée : Les Gorges du Cians
Carte IGN : 3641.OT
Altitude de départ : 800m
Longueur : 450m
Dénivelé : 440m
Cascade Max : 42m
Approche : 1H 15 (1H de montée et 15mn à plat… ouf !)
Durée : 4H
Retour : 20mn
Navette de véhicules : 1.4 km
Roche : Calcaire

Légende Cotation

Parcours accessible au plus grand nombre avec des rappels n’excédant pas une soixantaine de mètres.

Descente très verticale avec des rappels pouvant approcher les 100 mètres.

 Réservé aux amoureux des grandes verticales, des relais en pleine paroi et des grands pendulaires.

 Descente très impressionnante. NE PAS s’y engager sans être certain de ses capacités techniques et de sa parfaite maîtrise du vide.

Avertissement

Attention aux chutes de Pierres. Bien purger les surfaces de départ avant d’installer les cordes et veiller à se mettre à l’abri aussitôt arrivé en bas.

Historique

   Ouvert le 14 Octobre 2017 par Dany (Le Lion), Christophe (Cactus) et Dominique (Dom)

Origine du nom

   Ce Canyon est situé en RD du « Ravin du Ciolet » qui, tout comme lui, descend directement depuis la « Barre de Ciolet », elle-même située en bordure du plateau de Paillers (prononcer « Paillaisse »).

Accès

(Voir « Le MOV Accès »)

Aval : Au départ de Nice, prendre la N202 en direction de Dignes. Au carrefour de la Mescla, prendre à gauche en direction de Dignes et Valberg. Passer le village de Touët-sur-var et, 1.5km plus loin, à l’intersection avec la D28 qui remonte les Gorges du Cians, se garer immédiatement sur le parking qui jouxte le pont du Cians (Photo 01).

Amont : Avec le second véhicule, reprendre la D28 pour revenir à Touët. Arrivé à Touët, on se gare (Photo 02) et, à pied, depuis le parking, on prend le chemin à la balise 36. On monte en haut du village (Photo 03), on passe devant l’arrivée du canyon de Touët (Photo 04) et on continue le chemin à la balise 38 en direction de Thiéry et Baisse de Thiéry (Photo 05). C’est le chemin qui monte jusqu’au départ du Canyon de Touët (Photos 06 et 07). D’ailleurs mon Cocker (Geezer) nous montre le chemin (Photo 08). On passe le départ du canyon de Touët (Photos 09 et 10) et on continue à monter (Photo 11). A la balise 39, on quitte le chemin qui mène à Thiéry et Baisse de Thiéry pour emprunter une sente qui monte à gauche (Photo 12). Au bout d’1 heure de montée, on arrive sur le plateau de Paillers au niveau d’une ancienne bergerie (Photos 14, 15 et 16). A partir de là, on prend un petit chemin bien marqué qui part sur la gauche en longeant la falaise (Photo 17). Au bout de 7mn, on arrive au-dessus de l’embouchure du Cians et du Var (Photo18). On laisse sur la gauche le petit départ de sentier qui mène au départ du « Ravin du Ciolet » et on continue notre chemin sur la droite (Photo 19). Après Une centaine de mètres, on quittera le sentier à gauche au niveau d’une marque de peinture rouge sur un arbre, juste en face d’un pin caractéristique dont le tronc semble se dédoubler (composé en réalité de 2 pins distincts) et situé sur la droite du chemin (Photos 20 et 21).
A partir de là, on fera une courte désescalade de 3-4mn en suivant les marques de peinture rouge et en tirant sur la gauche (Photos 22 à 26), jusqu’à trouver l’amarrage de départ sur rocher, en haut de la falaise (Photos 27 et 28). Un apéro (Photo 29) et Hop !… en piste.

Retour : En bas du Pierrier (Photos 96 et 97), on emprunte à gauche le chemin du canal de la Vésubie. Au bout d’une quinzaine de minutes, on rejoint une piste (Photo 98) qu’on descendra sur la droite pendant 100m jusqu’à la route qu’on empruntera à droite pour retrouver le parking aval en 5mn.

Le MOV – Accès

Le Terrain de Jeu

Accès en Images

Descriptif

(Voir « La Galerie de Photos »)

   On commence par prendre un apéro en haut de la falaise (Photos29) tout en examinant la topographie des lieux situés au pied de la falaise. Déjà, le coup d’œil en vaut la peine, mais en plus on va comprendre vers où on devra se diriger une fois en bas de la falaise. Si on part sur la droite on se trouvera dans le « Vallon des 5 Marches ». Trop sur la gauche et ce sera alors le « Ravin du Ciolet ». Ceci dit, ces 2 Vallons sont équipés et les longueurs de corde nécessaires sont sensiblement les mêmes (55m pour le Ravin du Ciolet et 45m pour Le Vallon des 5 Marches). Mais bon… autant descendre le bon vallon et il vous faudrait de toute façon improviser un amarrage sur arbre pour descendre dans les autres vallons.
On entame la descente par une petite C14 (Photos 33 et 34) qui mène au relais de départ de la superbe C35 (Photo 35).

Attention : On voit bien sur la Photo 35 qu’il y a une crevasse sous le protège corde. Même avec le protège corde, les 2 cordes iront se coincer au fond de cette crevasse et le rappel de la corde sera alors impossible. C’est ce qui nous est arrivé le jour où cette photo a été prise et nous avons dû remonter… 35m en pendulaire… mieux vaut avoir le bon matériel ! (Photos 38 et 39)

Pour éviter cela, le dernier descendeur prendra soin de positionner les cordes à côté de cette crevasse. Cette descente est un must (Photos 36 et 37) et, une fois en bas (Photo 40), on trouve un mono point qui permet de descendre une petite C9 (Photos 41 à 43).
A partir de là, on désescaladera en tirant sur la gauche en direction d’un bouquet de grands pins très caractéristique au milieu de cette végétation faite de broussailles et de petits arbustes (Photo 42 et 44 à 48). Juste sous ces grands pins se trouve un gros arbre mort (Photos 49 à 51) et, juste à côté de ce dernier, on trouvera un amarrage sur arbre (Photo 52) qui, après un apéro bien mérité (Photos 53 et 54) permettra de descendre une C18 sous couvert de végétation (Photos 55 à 57). Au pied de cette dernière (Photo 58), on longera la paroi en RG et on se dirigera vers le départ du vallon de la Face de Ciolet (Photos 59 à 61). Là, un amarrage au sol (Photo 62) permet de descendre dans le vallon par une C19 (Photos 63 à 65).
Dans le vallon, on trouve un amarrage sur paroi en RG (Photo 66), point de départ d’une C28 avec une déviation fixe en RG (Photos 67 et 68). Un amarrage sur paroi en RG (Photo 69) ouvre sur une C42 en déclive (Photo 70). On trouve alors en RD un amarrage sur un gros arbre (Photo 71) qui permet de descendre une petite C10 sur un pierrier en déclive (Photos 72 et 73). On descend ensuite une C34 avec un frottement à -15m (Photos 74 à 76). Suit alors une petite C10 et une C28 avec un frottement à-1m (Photos 77 à 80). Un amarrage en RD ouvre une C36 en déclive, puis un amarrage en RD est le point de départ d’une belle C26 avec la pose obligatoire d’un protège corde à -2m (Photos 81 à 83).
On trouve alors un amarrage sur arbre pour descendre une C17 en déclive (Photos 84 et 85). On attaque ensuite la C44 terminale qui se décompose en C31 et C13 (Photos 86 à 92).
Puis, il ne reste qu’à désescalader le pierrier final avec un amarrage sur un bouquet d’arbres pour s’y aider (Photos 93 à 95). En bas du pierrier (Photos 96 et 97) on se trouve alors sur le chemin du canal du Cians qu’on suivra à gauche pendant 15mn jusqu’à rencontrer une piste (Photo 98) qu’on descendra à droite jusqu’à la route. Le parking aval se trouve à 5mn sur la droite.

La Galerie Photos

Le Synopsis

Le MOV – Présentation

Caractère Aquatique

   Sec toute l’année mais il doit probablement couler sous de fortes pluies.

Échappatoire

   Aucune échappatoire connue après avoir descendu la C35. S’il devait y en avoir une (ce n’est pas sûr du tout), ce serait de toute façon en RD en espérant trouver un moyen de remonter sur le chemin, entre les falaises… pourquoi pas ?