FrançaisEnglishItalianoEspañolPortuguêsDeutsch简体中文

L’Etrier du Diable

Le Film

Préparation, Ouverture et Descente de L’Etrier du Diable

Fiche Technique


Cette descente est cotée V-Noir

Commune : Rigaud
Vallée : Les Gorges du Cians
Carte IGN : 3641.OT
Altitude de départ : 900m
Longueur : 750m
Dénivelé : 520m
Cascade Max : 158m
Approche : 40mn
Durée : 5H
Retour : 1mn
Navette de véhicules : 11 km
Roche : Calcaire

Légende Cotation

Parcours accessible au plus grand nombre avec des rappels n’excédant pas une soixantaine de mètres.

Descente très verticale avec des rappels pouvant approcher les 100 mètres.

 Réservé aux amoureux des grandes verticales, des relais en pleine paroi et des grands pendulaires.

 Descente très impressionnante. NE PAS s’y engager sans être certain de ses capacités techniques et de sa parfaite maîtrise du vide.

Avertissement

Attention aux chutes de Pierres. Bien purger les surfaces de départ avant d’installer les cordes et veiller à se mettre à l’abri aussitôt arrivé en bas.

Historique

   Ouvert le 09 Avril 2017 par Dany (Le Lion), Christophe (Cactus) et Dominique (Dom) 

Origine du nom

   Pour accéder au grand pendulaire de 158m, il faut progresser le long d’une paroi verticale depuis le relais des Angles. A cet effet, nous avons installé une main courante fixe en câble équipée d’étriers de cheval pour servir de pédales au passage de chaque amarrage. Cette mini Via Ferrata est ainsi devenue (après quelques apéros) une « Via Etriata ». Quant au rapport avec le diable, il devient rapidement évident dès qu’ on s’engage dessus.

Accès

(Voir « Le MOV Accès »)

« L’Etrier du Diable » étant une variante des « Angles », ils ont tous deux un départ commun : « L’Aire d’Apéro N°1 ». On peut y accéder par 2 chemins : -Soit en passant par le « Ravin des Pyramides ».
-Soit en passant par « La Falaise » L’accès par « La Falaise » est décrit ici. L’accès par « Le Ravin des Pyramides » est décrit dans le topo des « Angles».

Aval : Au départ de Nice, prendre la N202 en direction de Dignes. Au carrefour de la Mescla, prendre à gauche en direction de Dignes et Valberg. Passer le village de Touët-sur-var et, 1.5km plus loin, prendre à droite la D28 qui remonte les Gorges du Cians. Après 1.8km, se garer à droite sur un bon parking pouvant accueillir plusieurs véhicules (Photo 01).

Amont : Avec le second véhicule, continuer sur la D28 toujours en direction de Valberg. Juste après le premier tunnel, prendre à gauche la route qui monte à Rigaud. Traverser le village et, juste à la sortie, prendre à gauche une petite route goudronnée qui monte au plateau de Dina. En raison de son exposition Nord, cette route peut être enneigée une partie de l’hiver. Des équipements spéciaux peuvent alors être requis. Une fois arrivé sur le plateau de Dina (ensoleillé toute la journée), on continuera pendant 1.5km pour se garer à droite juste après la chapelle St Sauveur (Photos 02 et 03). A la balise 188 située devant la chapelle, emprunter le chemin qui descend vers le canyon de Gilette (Photo 04). Au bout de 100m, au niveau d’un pin portant une marque bleue, on quittera le sentier à gauche pour emprunter une petite sente qui descend entre les arbres (Photo 05). A partir de là, on suivra les marques bleues. Rapidement, on arrive à une clairière qu’on traverse (Photos 06 et 07) pour remonter en face en suivant la sente qui oblique vers la droite (Photos 08 et 09). En haut de cette petite crête, on laissera une maison sur notre gauche (photo 10) et on continuera (photo 11) pour arriver tout de suite sur la zone de plat où la sente (peu marquée) oblique sur la gauche (photo 12). Elle redescend ensuite légèrement (photo 13) pour rejoindre une piste qu’on suivra à droite (Photo 14). 100m plus loin, dans un virage à gauche bien marqué, on quitte la piste pour contourner un gros monticule de pierres par sa droite (Photo 15). On suit alors une petite sente, à gauche (Photo 16), qui longe la falaise (Photos 17 et 18) et mène en 5mn au double pylône, carrefour stratégique pour l’accès à différents canyons (Photo 19). Là, on peut :
-soit partir vers la gauche entre les 2 tas de pierres et longer la végétation en direction des Ravins de la Source et de la Soif.
-soit continuer tout droit devant le pylône et suivre la ligne de crête en direction du Ravin des Pyramides, des Angles (donc également de l’Etrier du Diable, du Barring Amont de Ciaudans et de la Grotte). On passera donc devant le pylône (Photo 20) et on suivra les marques bleues qui contournent le cône d’éboulis (Photos 21 à 23). Au bout de la ligne de crête (Photo 24), et 50m avant le départ du Canyon de Ciaudans (marqué par des rubalises en RD), on laissera sur la gauche le départ du Ravin des Pyramides matérialisé par 2 pins marqués à la peinture Rouge. On continue tout droit (Photo 25) et on rentre dans la forêt de pins, sur le plateau sommital (Photo 26). A partir de là, on suit les marques de peinture rouge (Photos 26 à 29) et on débouche très vite sur la crête Ouest du plateau (Photo 30). Là, au niveau d’une ruine, on abandonnera les marques rouges qui continuent en longeant la falaise vers le départ du « Barring Amont de Ciaudans » et de « La Grotte ». On suivra les marques bleues qui traversent la ruine (Photos 31 et 32) et nous mènent, en quelques minutes (Photos 33 à 35), à l’amarrage de départ (Photos 36 et 37). Un mono point (Photo 38) permet de descendre une C4 qui mène à l’amarrage d’une belle C30 où la pose d’un protège corde est obligatoire (Photos 39 et 40). Au pied de la C30, on longera la paroi en RG (Photo 41) sur quelques dizaines de mètres jusqu’à trouver un amarrage sur la paroi (Photo 42) qui permet de descendre une C26 en déclive (Photos 43 et 45). En bas de cette C26 on partira en RG en suivant les marques bleues et en descendant légèrement (Photo 46). Arrivé à un grand pin avec une marque rouge (le seul de l’endroit) on descendra sur la droite (Photos 47 et 48) sur une trentaine de mètres puis on longera la falaise vers la gauche sur quelques dizaines de mètres (Photos 49 et 50) pour trouver un amarrage au sol (Photos 51 et 52) et descendre une C22 (Photo 53). Une vingtaine de mètres plus bas et sur la droite se trouve « L’Aire d’Apéro N°1 » (Photo 54).

Retour : On arrive directement sur la route, à 50m du parking aval, situé sur la gauche.

Le MOV – Accès

Le Terrain de Jeu

Accès en Images

Descriptif

(Voir « La Galerie de Photos »)

   Depuis « L’Aire d’Apéro N°1 », on descend une C25 en déclive (Photo 55) pour arriver à « L’Aire d’Apéro N°2 » (Photo 56).
Note : Nous vous conseillons de ne pas rappeler la corde tout de suite une fois arrivé à « L’Aire d’Apéro N°2 ». En effet, dans le cas où un des équipiers choisirait de renoncer, il sera plus en sécurité s’il remonte en étant longé à cette corde (Voir le chapitre « Echappatoire»).
Arrivés là, nous avons eu la mauvaise surprise de constater qu’un vilain pierrier surplombait le départ du cassé. Il n’était évidemment pas envisageable de descendre sous ce pierrier et nous n’avons eu d’autre choix que de poser du grillage pour le sécuriser. Au départ, nous pensions n’avoir à sécuriser qu’un petit couloir suffisant pour accéder au cassé. Bien sûr, nous nous sommes vite rendus compte qu’il fallait sécuriser tout le secteur et, à terme, nous avons fini par poser… pas moins de 50M² de grillage (Photos 57 à 67) avant de pouvoir le descendre… à la neuvième sortie seulement. Depuis « L’Aire d’Apéro N°2 » il faudra descendre une C6 sur notre beau grillage pour trouver un amarrage en RG, tout de suite au départ du cassé, qui permettra de descendre une autre C6 menant au relais de la C95 du départ des « Angles ».

Note : Au départ, nous avons posé cet amarrage en haut du cassé à cause des frottements. Maintenant que la paroi est recouverte par le grillage, le frottement devient très négligeable et on peut tout à fait descendre directement les 12m qui séparent « L’Aire d’Apéro N°2 » du relais de la C95.

Pour descendre « L’Etrier du Diable » il ne faut pas descendre la C95 mais progresser le long de la paroi en RD pour aller, tout au bout, chercher l’amarrage de la C158 (Photo 130). A cet effet, nous avons posé une mini Via Ferrata de 5.18m de long. Afin de pouvoir se délonger au passage de chaque amarrage, nous avons installé des étriers de cheval en guise de pédales, ce qui a eu pour effet de transformer notre « Via Ferrata » en « Via Etriata » (Photos 71 à 73). On peut dire que la pose de la Via Etriata a été quelque peu… aérienne (Photos 74 à 80). Après un bon apéro (Photos 81 à 83) nous avons enfilé des vêtements chauds (Photos 84 à 93) et nous avons quitté « L’Aire d’Apéro N°2 » (Photos 94 et 95). La progression sur la Via Etriata (Photos 96 à 109) est assez facile si on oublie qu’on voit la route et le Cians entre ses pieds 300m plus bas. Il y a une mini corniche pour poser le bout des pieds et les personnes de grande taille n’auront guère à utiliser les étriers. Par contre, pour les nains de jardin…

Une fois à l’extrémité de la Via Etriata, 3 choix s’offrent à vous :

1-Remonter
2-Descendre directement depuis la chaîne d’amarrage. C’est moins rigolo car vous toucherez la paroi dans les derniers 40m. Attention ! Il vous faudra impérativement poser un protège corde à la cassure de la paroi. C’EST INDISPENSABLE ! C’est l’option que nous avons choisie pour la première descente et, dans le « MOV Présentation », on peut parfaitement voir notre grand protège corde jaune.
3-Passer la corde de descente dans les 2 déviations fixes (Photos 110 et 113). C’est l’option qu’il faut retenir car vous pourrez ainsi profiter du fil d’araignée jusqu’en bas… et c’est loin le bas (Photos 114 à 126). Le passage de la deuxième déviation est un peu technique et demandeuse d’énergie (on peut voir dans le « MOV Présentation » que j’ai dû m’y reprendre à 3 fois. Mais bon… ça passe bien). Nous avons mis en place un protège corde fixe à la cassure (un tapis de voiture) (Photos 113 et 121). Veillez à bien y positionner votre corde au passage du cassé. Et… bonne route !

N’oubliez surtout pas les gants et l’idéal reste de mouiller la corde à la fontaine du parking amont, à la chapelle Saint sauveur.

Une fois en bas (Photos 127 et 128), on part en RD et on suit les marques bleues pendant 4-5mn en descendant légèrement (Photos 131 à 140). On coupe alors un petit pierrier d’environ 2m de large (Photo 141) qu’on va descendre sur une dizaine de mètres. Là, le pierrier sort de la végétation et on le quittera en RD en suivant toujours les marques bleues (Photo 142). On monte sur une petite épaule (Photo 143) sur laquelle on trouve un amarrage sur arbre (Photos 144 à 147), départ de la C28 (Photos 148 et 149). On enchaîne avec une C39 (Photos 150 à 152) jusqu’à un amarrage en RG (Photo 153). De là, on ne descendra que 5m (frottement oblige) pour trouver le relais de la C35 (Photos 154 à 157). Enfin, une C32 (Photos 158 à 160) nous amène à la route qu’on suivra à gauche sur 50m pour trouver le parking aval (Photos 161 et 162).

La Galerie Photos

Le Synopsis

Caractère Aquatique

   Sec toute l’année.

Échappatoire

   Pour ceux qui changeraient d’avis en haut du cassé, il est possible de refaire, en sens inverse, le chemin d’accès par le « Ravin des Pyramides » (voir le topo « Les Angles »). A cette fin il est conseillé de ne pas enlever tout de suite la corde qui permet de descendre la C25 depuis « l’Aire d’Apéro N°1 ». En effet, on pourrait parfaitement la remonter sans corde mais c’est plus sécuritaire avec. Une fois revenu à l’aire d’Apéro N°1 », suivez les courbes de niveau vers la droite en suivant les marques bleues. Une fois arrivé au bout de la pinède, vous coupez le ravin des Pyramides. Vous pouvez:
-soit le descendre (Cascade max = 80m en pendulaire)
-soit le remonter à travers la pinède en RD. C’est un peu raide mais ça passe. Compter environ 2H pour le descendre ou 2H30 pour revenir au parking amont.