FrançaisEnglishItalianoEspañolPortuguêsDeutsch简体中文

Ravin de Paillers

Fiche Technique


Cette descente est cotée V-Vert

Commune : Touët sur Var

Vallée : Les Gorges du Cians
Carte IGN : 3641.OT
Altitude de départ : 863m
Longueur : 620m
Dénivelé : 480m
Cascade Max : 35m
Approche : 1H 15 (1H de montée et 15mn à plat… ouf !)
Durée : 4H
Retour : 3mn
Navette de véhicules : 2.8 km
Roche : Calcaire

Légende Cotation

Parcours accessible au plus grand nombre avec des rappels n’excédant pas une soixantaine de mètres.

Descente très verticale avec des rappels pouvant approcher les 100 mètres.

 Réservé aux amoureux des grandes verticales, des relais en pleine paroi et des grands pendulaires.

 Descente très impressionnante. NE PAS s’y engager sans être certain de ses capacités techniques et de sa parfaite maîtrise du vide.

Avertissement

Attention aux chutes de Pierres. Bien purger les surfaces de départ avant d’installer les cordes et veiller à se mettre à l’abri aussitôt arrivé en bas.

Historique

   Ouvert le 15 Janvier 2017 par Dany (Le Lion), Chris (Cactus) et Laurent (Lolo)

Origine du nom

   Ce Ravin bien marqué descend tout droit du Plateau de Paillers (prononcer « Paillaisse ») donc le nom… voilà.

Accès

(Voir « Le MOV Accès »)

Aval : Au départ de Nice, prendre la N202 en direction de Dignes. Au carrefour de la Mescla, prendre à gauche en direction de Dignes et Valberg. Passer le village de Touët-sur-var et, 1.5km plus loin, prendre à droite la D28 qui remonte les Gorges du Cians. Après 1.3km, juste après l’élevage de truites, se garer à gauche sur un bon parking pouvant accueillir plusieurs véhicules (Photo 01).

Amont : Avec le second véhicule, reprendre la D28 pour revenir à Touët. Arrivé à Touët, on se gare (Photo 02) et, à pied, depuis le parking, on prend le chemin à la balise 36. On monte en haut du village (Photo 03), on passe devant l’arrivée du canyon de Touët (Photo 04) et on continue le chemin à la balise 38 en direction de Thiéry et Baisse de Thiéry (Photo 05). C’est le chemin qui monte jusqu’au départ du Canyon de Touët (Photos 6 et 7). D’ailleurs mon Cocker (Geezer) nous montre le chemin (Photo 08). On passe le départ du canyon de Touët (Photos 09 et 10) et on continue à monter (Photo 11). A la balise 39, on quitte le chemin qui mène à Thiéry et Baisse de Thiéry pour emprunter une sente qui monte à gauche (Photo 12). Au bout d’1 heure de montée, on arrive sur le plateau de Paillers (prononcer « Paillaisse ») au niveau d’une ancienne bergerie (Photos 14, 15 et 16). A partir de là, on va marcher 15mn à plat, en suivant
les courbes de niveau. On prend un petit chemin bien marqué qui part sur la gauche en longeant la falaise (Photo 17). Au bout de 7mn, on arrive au-dessus de l’embouchure du Cians et du Var (Photo18). On laisse sur la gauche le petit départ de sentier qui mène au départ du « Ravin du Ciolet » et on continue notre chemin sur la droite (Photo 19). Très vite, sur la gauche, on trouve un second petit départ de sentier (peu marqué) qui ne mène nulle part (Photo 20) et on monte à droite une petite butte en sous-bois (Photos 21 et 22). Après 5 mn, on arrive à une zone bordée à gauche d’un petit pierrier (photo 23). On le dépasse et, 50m plus loin, on trouve un autre monticule de pierres (toujours sur la gauche) beaucoup plus important avec 2 arbres marqués à la peinture bleue (Photo 24). C’est là qu’on quitte le chemin par la gauche. On gravit ce monticule (Photo 24-1) et on redescend de l’autre côté. C’est le point de départ de la descente (Photo 24-2).

Retour : Il y a 2 options :

-En se mouillant les pieds (Beaucoup plus rapide) : Arrivé en bas du dernier rappel, on retrousse les pantalons et on traverse le Cians, si son débit le permet (prévoir une autre paire de chaussures dans la voiture au parking aval). Une fois le Cians traversé, on escalade un petit monticule de pierres et de terre et on arrive sur la route qu’on prend à gauche sur une centaine de mètres pour retrouver le parking aval. -Sans se mouiller les pieds (Compter 25 mn de plus)

-S’il y a beaucoup d’eau ou si vous ne souhaitez pas vous mouiller: ne descendez pas les 7 derniers mètres et vous vous trouverez alors sur le canal de la Vésubie. Suivez le en RG pendant une vingtaine de minutes et vous arriverez sur la route, 200m avant le pont du Cians. Si vous choisissez cette option, il vous faudra alors ne pas utiliser le Parking aval recommandé ici, mais vous garer sur le Parking situé au départ des Gorges du Cians, au niveau du Pont du Cians (voir Topos « Ravin du Ciolet », « La Face de Ciolet » ou « Le Vallon des 5 Marches »).

Le MOV – Accès

Le Terrain de Jeu

Accès en Images

Descriptif

(Voir « La Galerie de Photos »)

   Une fois passé par-dessus le petit monticule de pierres, on descend dans la forêt pendant une dizaine de minutes (c’est bien raide mais ça passe sans corde) (Photo 25) et on voit bientôt le vallon se dessiner sur notre gauche. On descendra dans le vallon sur un arbre en RD par une C15 (Photo 26) et on enchainera tout de suite une C17 sur un autre arbre en RD (Photo 27) pour déboucher sur une jolie C20 avec amarrage en RG et un frottement à gérer (Photos 28 et 29). A noter qu’on peut descendre n’importe où dans le vallon en amont de la C20… ce ne sont pas les arbres qui manquent. S’ensuit alors une période d’intérêt assez moyen (Photos 30 à 40) où s’enchaineront petits rappels en déclive et désescalades dans un couloir d’éboulis où le petit nombre de pierres roulantes rend la progression assez aisée. Le côté légèrement encaissé et boisé du canyon rend cette partie relativement plaisante alors que son niveau d’intérêt « canyonistique » est proche du zéro. Mais les canyons secs recèlent très souvent des passages comme cela et je pense qu’il faut savoir les prendre comme une petite balade bucolique entre amis et comme un simple parcours de liaison.
On arrive ensuite à la partie la plus intéressante du canyon qui débute par un bel enchainement C7 (RD)-C33 (RD)-C17 (RD)-C11 (RG) (Photos 41 à 49). Une désescalade d’une cinquantaine de mètres (Photo 50) permet d’accéder à l’amarrage (RD) d’une C16, puis d’une C11 avec amarrage en RG (Photos 51 à 58). Après une courte désescalade de 20m, on trouve un amarrage situé derrière un bloc au milieu du Ravin. On descend alors une C13 et on continue avec une désescalade de 15m (Photo 59). Un amarrage sur un arbre en RG (Photo 60) permet de descendre une C28 en déclive (Photos 61 à 64). Une autre désescalade de 20m (Photo 65) permet d’accéder au bel enchainement final qui débute par une C6 avec un amarrage sur un arbre. Vient ensuite une C21 qui se descend en 2 parties. Tout d’abord une C7 (amarrage en RD), puis une C14 avec un relais en RG (Photos 66 à 71). Un dernier rappel de 12m en RG (photo 72) nous amène au Cians qu’il faudra traverser. Dans des conditions normales de débit, il suffit de remonter le pantalon et on ne se mouillera qu’à mi-mollets (Photos 73 et 74). L’eau est froide l’hiver mais la voiture nous attend à 100m avec des chaussures et des chaussettes bien sèches. Et, en plus, on se rapproche dangereusement de l’apéro… excellente motivation.

S’il y a beaucoup d’eau ou si vous ne souhaitez pas vous mouiller, vous pouvez suivre le canal du Cians jusqu’au Pont du Cians comme indiqué dans la rubrique « Retour ».

Le MOV – Présentation

La Galerie Photos

Le Synopsis

Caractère Aquatique

   C’est un canyon habituellement sec mais qui coule régulièrement après une période de pluie. Après les fortes pluies de Novembre 2016, il a été en débit correct pendant près de 2 semaines et nous y avons relevé des traces notables de crue. Il est certain que, en eau, ce serait une descente extrêmement intéressante.

Échappatoire

   Pas d’échappatoire après la C20 du début du parcours.