FrançaisEnglishItalianoEspañolPortuguêsDeutsch简体中文

Ravin des Chasseurs

Fiche Technique


Cette descente est cotée V-Vert

Commune : Touët sur Var
Vallée : Les Gorges du Cians
Carte IGN : 3641.OT
Altitude de départ : 800m
Longueur : 380m
Dénivelé : 420m
Cascade Max : 42m
Approche : 1H 30 (1H de montée et 30mn à plat… ouf !)
Durée : 4H
Retour : 3mn
Navette de véhicules : 2.8 km
Roche : Calcaire

Légende Cotation

Parcours accessible au plus grand nombre avec des rappels n’excédant pas une soixantaine de mètres.

Descente très verticale avec des rappels pouvant approcher les 100 mètres.

 Réservé aux amoureux des grandes verticales, des relais en pleine paroi et des grands pendulaires.

 Descente très impressionnante. NE PAS s’y engager sans être certain de ses capacités techniques et de sa parfaite maîtrise du vide.

Avertissement

Attention aux chutes de Pierres. Bien purger les surfaces de départ avant d’installer les cordes et veiller à se mettre à l’abri aussitôt arrivé en bas.

Historique

   Ouvert le 17 Novembre 2016 par Dany (Le Lion), Sylvain (Peluchette) et Rémy. Rééquipé le 11 Février 2017 par le Lion et le Cactus (Christophe)

Origine du nom

   Sur le chemin d’accès, peu avant le ravin, nous avons eu la surprise de trouver un grand nombre de rubalises qui mènent tout droit au cassé du canyon. Comme le canyon n’avait pas été ouvert, nous supposons qu’il s’agit d’un itinéraire de Chasseurs… donc le nom… hop !

Accès

(Voir « Le MOV Accès »)

Aval : Au départ de Nice, prendre la N202 en direction de Dignes. Au carrefour de la Mescla, prendre à gauche en direction de Dignes et Valberg. Passer le village de Touët-sur-var et, 1.5km plus loin, prendre à droite la D28 qui remonte les Gorges du Cians. Après 1.3km, juste après l’élevage de truites, se garer à gauche sur un bon parking pouvant accueillir plusieurs véhicules (Photo 01).

Amont : Avec le second véhicule, reprendre la D28 pour revenir à Touët. Arrivé à Touët, on se gare (Photo 02) et, à pied, depuis le parking, on prend le chemin à la balise 36. On monte en haut du village (Photo 03), on passe devant l’arrivée du canyon de Touët (Photo 04) et on continue le chemin à la balise 38 en direction de Thiéry et Baisse de Thiéry (Photo 05). C’est le chemin qui monte jusqu’au départ du Canyon de Touët (Photos 6 et 7). D’ailleurs mon Cocker (Geezer) nous montre le chemin (Photo 08). On passe le départ du canyon de Touët (Photos 09 et 10) et on continue à monter (Photo 11). A la balise 39, on quitte le chemin qui mène à Thiéry et Baisse de Thiéry pour emprunter une sente qui monte à gauche (Photo 12). Au bout d’1 heure de montée, on arrive sur le plateau de Paillers (Prononcer « Paillaisse ») au niveau d’une ancienne bergerie (Photos 14, 15 et 16). A partir de là, on va marcher 30mn à plat, en suivant les courbes de niveau. On prend un petit chemin bien marqué qui part sur la gauche en longeant la falaise (Photo 17). Au bout de 7mn, on arrive au-dessus de l’embouchure du Cians et du Var (Photo18). On laisse sur la gauche le petit départ de sentier qui mène au départ du « Ravin du Ciolet » et on continue notre chemin sur la droite (Photo 19). Très vite, sur la gauche, on trouve un second petit départ de sentier (peu marqué) qui ne mène nulle part (Photo 20) et on monte à droite
une petite butte en sous-bois (Photos 21 et 22). Après 5 mn, on arrive à une zone comportant un monticule de pierres sur la gauche avec 2 marques de peinture bleue sur les arbres (Photo 23). C’est le point de départ du « Ravin de Paillers ». On continue le chemin en obliquant légèrement à gauche et on suit désormais les marques de peinture rouge (Photos 24 et 25). Après 5mn et une courte descente, on arrive à l’aire d’apéro (Photo 26). Après l’apéro (Photos 27 et 28), on quitte le chemin sur la gauche en passant entre 2 arbres marqués à la peinture rouge (Photo 29). Très vite, en face, sur la RD du Cians, on découvre une superbe vue de la partie Sud du plateau de Dina avec toutes les belles descentes que nous connaissons maintenant (Photo 30). Rapidement, on arrive à la zone marquée de rubalises (Photo 31). On continue le sentier (photo 32) et on arrive tout de suite au départ du vallon signalé par une croix rouge sur un arbre (Photo 33). Là, on peut, soit descendre dans le vallon (Pierrier… Bêêêrk), soit descendre dans la pinède en longeant le vallon (Meilleur …) (Photo 34). Au bout de quelques minutes on arrive en vue du cassé. On traverse alors le vallon en suivant les marques de peinture rouge (Photo 35) qui nous amènent à l’amarrage de départ, en l’occurrence une sangle sur un arbre signalé par une croix rouge, au pied d’une petite paroi rocheuse (Photo 36).

Retour : Il y a 2 options :
-En se mouillant les pieds (Beaucoup plus rapide) : Arrivé en bas du dernier rappel, on retrousse les pantalons et on traverse le Cians, si son débit le permet (prévoir une autre paire de chaussures dans la voiture au parking aval). Une fois le Cians traversé, on escalade un petit monticule de pierres et de terre et on arrive sur la route qu’on prend à gauche sur une centaine de mètres pour retrouver le parking aval.
-Sans se mouiller les pieds (Compter 25 mn de plus) : S’il y a beaucoup d’eau ou si vous ne souhaitez pas vous mouiller, ne descendez pas les 7 derniers mètres et vous vous trouverez alors sur le canal du Cians. Suivez le en RG pendant une vingtaine de minutes et vous arriverez sur la route, 200m avant le pont du Cians. Si vous choisissez cette option il vous faudra alors ne pas utiliser le Parking aval recommandé ici mais vous garer sur le Parking situé au départ des Gorges du Cians, au niveau du Pont du Cians (voir les Topos « Ravin du Ciolet », « La Face de Ciolet » ou « Vallon des 5 Marches »).

Le MOV – Accès

Le Terrain de Jeu

Accès en Images

Descriptif

(Voir « La Galerie de Photos »)

   On débute la descente par une C15 sur arbre (Photo 37) qui permet une vue imprenable sur les Gorges du Cians, avec le Parking Amont en contrebas (Photo 38). Vient ensuite toute une série de rappels qui s’enchaînent sans discontinuer : C8 (RG) – C11 (RG) – C10 (RD) – C8 (RG) – C25 (RG) et C31 (RG) (Photos 38 à 62). On aborde alors une zone de désescalade d’une dizaine de minutes environ. Ce n’est pas un pierrier et la désescalade, en sous-bois, y est facile et plutôt esthétique (Photos 63 et 64). On arrive alors à un autre bel enchaînement de rappels qui débute par une C27 (RD) (Photos 65 à 68), immédiatement suivie d’une C4 (RG) (Photo 69). A ce niveau, nous avons posé une main courante fixe qui permet d’accéder à un amarrage en RG situé en bout de paroi (Photos 70 à 75). L’avantage étant d’effectuer la descente à ce point précis (Photo76) qui offre un magnifique pendulaire (C26) (Photos 77 à 79). A noter que l’arrivée de ce pendulaire se fait dans un petit arbre (Photos 80 et 81), ce qui assure de bons moments en bas (Voir le Mov Présentation). En bas de ce « pendulaire à l’arbre », on trouve un amarrage sur un arbre en RD qui ouvre une descente (C42) en plan incliné au milieu d’une courte végétation (Photos 82, 83 et 85). Au pied d’une série de petites marches (photo 85) se trouve un amarrage mono-point sur un rocher au sol (Photo 84).

A partir de là, on ne descendra que 14m. On ne continue pas la descente (Photos 86 et 87) mais on s’échappe en RG par une sente peu marquée qui nous fait parcourir une vingtaine de mètres (sans être exposé) au pied d’une petite paroi rocheuse (Photos 88 à 91). Ceci a pour effet de nous faire basculer dans l’arrivée du vallon voisin où on trouvera facilement l’amarrage suivant situé au pied de cette paroi rocheuse (Photo 90).

On descend alors une C31 peu pentue (Photos 92 et 93). Puis, un amarrage en RG permet de descendre une C10 (Photos 94 et 95) en bas de laquelle on trouve une petite main courante fixe qui part en RG vers l’amarrage d’une superbe C24 (Photos 96 et 97). Une courte désescalade d’une vingtaine de mètres (Photo 98) permet d’accéder au départ d’une C22 avec une déviation fixe qui permet d’éviter un relais inutile (Photos 99 à 104). S’ensuit alors une autre zone de désescalade en sous-bois d’une quarantaine de mètres environ (Photo 105). On trouvera une sangle (rouge) sur un arbre en RD, point de départ d’une C43 en déclive (Photos 106 à 109). Le dernier amarrage est également une sangle sur un arbre, mais en RG. Il faut aller chercher cet arbre dans le sous-bois en s’écartant du vallon de quelques mètres, mais on arrive quand même à le repérer depuis le vallon. C’est alors une belle C42 qui nous dépose sur la berge du Cians en descendant le long d’une superbe paroi de tuf d’où jaillissent quelques petites résurgences très esthétiques (Photos 110 et 111).

-Un petit bain de pied (Photos 112 et 113) permet de rejoindre la route et le parking aval (sur la gauche) en 3 mn. L’hiver, l’eau n’est pas très chaude mais la voiture et l’apéro sont proches et ça, c’est une excellente motivation.

-Sinon, vous pouvez également suivre le canal du Cians jusqu’au pont du Cians comme explicité dans la rubrique « Retour ».

La Galerie Photos

Le Synopsis

Le MOV – Présentation

Caractère Aquatique

   Sec toute l’année. Une résurgence avec quelques filets d’eau sur le dernier rappel… on prend quelques gouttes.

Échappatoire

   Aucune échappatoire possible pendant toute la durée du parcours