FrançaisEnglishItalianoEspañolPortuguêsDeutsch简体中文

Ravin du Ciolet

Fiche Technique


Cette descente est cotée V-Orange

Commune : Touët sur Var
Vallée : Les Gorges du Cians
Carte IGN : 3641.OT
Altitude de départ : 820m
Longueur : 490m
Dénivelé : 440m
Cascade Max : 55m
Approche : 1H
Durée : 3H 30
Retour : 15mn
Navette de véhicules : 1.4km
Roche : Calcaire

Légende Cotation

Parcours accessible au plus grand nombre avec des rappels n’excédant pas une soixantaine de mètres.

Descente très verticale avec des rappels pouvant approcher les 100 mètres.

 Réservé aux amoureux des grandes verticales, des relais en pleine paroi et des grands pendulaires.

 Descente très impressionnante. NE PAS s’y engager sans être certain de ses capacités techniques et de sa parfaite maîtrise du vide.

Avertissement

Attention aux chutes de Pierres. Bien purger les surfaces de départ avant d’installer les cordes et veiller à se mettre à l’abri aussitôt arrivé en bas.

Historique

   Ouvert le 18 Décembre 2015 par Dany (Le Lion), Sylvain (Peluchette) et Jérôme (Jéroboam)

Origine du nom

   Ce Ravin descend depuis la barre de Ciolet qui domine le plateau de Paillers (prononcer « Paillaisse »)

Accès

(Voir « Le MOV Accès »)

Aval : Au départ de Nice, prendre la N202 en direction de Dignes. Au carrefour de la Mescla, prendre à gauche en direction de Dignes et Valberg. Passer le village de Touët-sur-var et, 1.5km plus loin, à l’intersection avec la D28 qui remonte les Gorges du Cians, se garer immédiatement sur le parking qui jouxte le pont du Cians (Photo 01).

Amont : Avec le second véhicule, reprendre la D28 pour revenir à Touët. Arrivé à Touët, on se gare (Photo 02) et, à pied, depuis le parking, on prend le chemin à la balise 36. On monte en haut du village (Photo 03), on passe devant l’arrivée du canyon de Touët (Photo 04) et on continue le chemin à la balise 38 en direction de Thiéry et Baisse de Thiéry (Photo 05). C’est le chemin qui monte jusqu’au départ du Canyon de Touët (Photos 6 et 7). D’ailleurs mon Cocker (Geezer) nous montre le chemin (Photo 08). On passe le départ du canyon de Touët (Photos 09 et 10) et on continue à monter (Photo 11). A la balise 39, on quitte le chemin qui mène à Thiéry et Baisse de Thiéry pour emprunter une sente qui monte à gauche (Photo 12). Au bout d’1 heure de montée, on arrive sur le plateau de Paillers au niveau d’une ancienne bergerie (Photos 14, 15 et 16). A partir de là, on prend un petit chemin bien marqué qui part sur la gauche en longeant la falaise (Photo 17). Au bout de 5mn, on arrive au-dessus de l’embouchure du Cians et du Var (Photo18). On quitte alors le sentier pour prendre, à gauche, une petite sente qui, 20m plus loin, mène au départ du Ravin matérialisé par une marque rouge sur un rocher (Photo 19).

Retour : Au pied de la C55, on se trouve sur un petit sentier qui longe le canal du Cians. On le suit en RG et, au bout de 10mn, on arrive sur une piste (photo 83) qu’on descendra à droite jusqu’à la route. On suivra la route à droite qui rejoindra le pont et le parking aval en 5mn.

Le MOV – Accès

Le Terrain de Jeu

Accès en Images

Descriptif

(Voir « La Galerie de Photos »)

   Depuis le départ on a un point de vue imprenable sur la vallée du Var et le pont du Cians, en contrebas (Photo 20). On a l’impression qu’on va descendre à pic et qu’on pourrait presque « sauter » dans la vallée qui se déroule à nos pieds. Evidemment, il n’en est rien et la descente n’est pas impressionnante. On commence par désescalader sur une vingtaine de mètres (Photos 21 et 22) et on oblique à gauche en direction d’un bel arbre sur lequel on trouvera une sangle (Photos 22 à 24). Une C14 depuis l’arbre mène à un amarrage en RG (Photos 25 à 27). De là, on descend une C15 pour trouver en RG l’amarrage de la belle C44 (Photos 28 à 31). Après avoir mis en place un protège cordes (ou un système débrayable, bien sûr), on attaque le beau pendulaire (Photos 32 à 36). Au pied de ce rappel, on longera la falaise en RD sur quelques mètres pour trouver un amarrage qui permet de descendre le plan incliné en C18 (Photos 37 et 38). Il faut éviter d’enchaîner la C18 avec la corde de descente de la C44 car, si on rappelle ensuite la corde depuis le bas de cette C18, la corde tombera au pied de la falaise et sera donc hors de portée. Depuis un amarrage en RG, on descend une C12 (Photo 40) jusqu’à un amarrage sur arbre en RG également (Photo 41). A partir de là, on trouvera plusieurs amarrages sur arbres qui permettent d’enchaîner C29-C31-C14-C39-C14 et C27 (Photos 41 à 48). A noter que l’amarrage au bas de la C39 est un point sur rocher situé en RG et sur la face avale du rocher… on ne le voit donc qu’en descendant plus bas que le rocher (Photos 49 et 50). Il faut savoir qu’on peut également désescalader cet enchaînement de rappels avec un peu d’attention. Après une D20, on trouvera un amarrage en RD sur un petit buis (Photo 52) pour descendre une C13 (Photo 53). Là, le rocher est pourri et il n’y avait d’autre solution que de se mettre sur ce petit buis. Il est beaucoup plus solide qu’il n’y paraît et il suffira de descendre en prenant soin d’éviter les à coups. Depuis un amarrage en RG on descendra une C17 (Photo 54) et on enchaînera avec une désescalade de 8mn environ. Un amarrage sur arbre en RD permet de négocier une belle C37 (Photos 54 et 55) qui marque le début d’un fort joli encaissement encombré de pas mal de végétation (Photos 56 et 57). On descend ensuite une C18 depuis un amarrage en RG (Photo 58). Vient ensuite un autre amarrage sur arbre en RG (Photo 59) pour négocier une C10 qui débouche sur un amarrage en RD, point de départ d’une jolie C26 (Photos 60 à 63). Une courte D20 nous permet de déboucher sur le superbe final du canyon (Photos 64 à 66). On commence par une C4 sur un amarrage en RD (Photo 67) pour accéder, avec un amarrage en RD (Photo 68), à une magnifique C20 dont une partie se fera en pendulaire (Photos 69 à 71). Il faudra poser un protège cordes au départ de la C20. On désescaladera ensuite quelques mètres (Photo 72) pour trouver un amarrage en RG qui permet, grâce à une C3 (Photos 74 et 75), d’accéder au départ de la superbe C55 en pendulaire (Photo 76). Un mauvais frottement à -6m impose l’utilisation d’un protège cordes.

La Galerie Photos

Le Synopsis

Caractère Aquatique

   Sec toute l’année.

Échappatoire

   Aucune échappatoire possible pendant toute la durée du parcours